Forum d'entraide en sciences
Bienvenue sur le forum d'entraide en sciences ! Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à l'intégralité du forum ou connectez-vous si c'est déjà fait !

Bonne visite !

Question sur l'échelle subatomique.

Aller en bas

Question sur l'échelle subatomique. Empty Question sur l'échelle subatomique.

Message par Lisa B. le Dim 18 Aoû 2013 - 15:12

Bonjour à tous ! Je suis tombée sur un site ou cette question à était posée :

Comment expliquer qu'à l'échelle subatomique, des particules peuvent se créer à partir du néant et donc de rien ?
Tout ce qui commence à exister à forcément une cause; un ou des facteurs qui font que cette chose à pu exister non ?

Et voici la réponse qui à était faite :

C'est que la notion de vide est totalement tributaire du cadre théorique à travers lequel on l'approche. En philosophie, on peut concevoir le vide comme absence de toute chose, mais il s'agit d'une vue de l'esprit. En physique, le vide est l'absence de certaines choses que l'on a définies dans la théorie. En théorie des champs classiques, par exemple, un champ électromagnétique peut être supprimé, annulé. Le vide, c'est l'absence de champ. En théorie quantique, au contraire, un champ est inamovible. On ne peut pas s'en débarrasser. Le vide ne peut donc être qu'un certain état du champ. Et si le champ acquiert de la sorte un statut ontologique, les particules, en revanche, perdent le leur : elles apparaissent, disparaissent, se transforment. La raison de ces comportements bizarres est que les particules sont l'émanation du champ. Elles ont perdu leur situation de « fondamentaux de l'Univers », pour devenir la simple manifestation des fluctuations ou excitations du champ quantique.

J'aimerais savoir si vous êtes d'accord avec cette réponse et si oui; comment la ré-expliquer de manière plus simplifiée svp ?

Lisa B.
Membre
Membre

Féminin Nombre de messages : 1
Age : 23
Localisation : France
Profession / Etudes : Etudiante
Points : 2146
Date d'inscription : 18/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

Question sur l'échelle subatomique. Empty Re: Question sur l'échelle subatomique.

Message par Florian le Jeu 10 Oct 2013 - 13:16

Salut!

Ca part un peu en choses incompréhensibles mais à la base, ils disent juste que le vide est défini à partir de certaines choses. Si ces choses ne sont pas présentes, on parle de vide mais il reste quand même d'autres choses!
Florian
Florian
Membre
Membre

Masculin Nombre de messages : 24
Age : 23
Localisation : Nantes
Profession / Etudes : Licence de Biologie-Biochimie (L2)
Points : 3284
Date d'inscription : 02/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Question sur l'échelle subatomique. Empty Re: Question sur l'échelle subatomique.

Message par Archibald Birseaufoys le Lun 9 Déc 2013 - 18:34

Tiens ? Ça me rappelle quelque chose...

Dans mon infinie bonté, je me propose de donner un exemple concret.

On se propose de créer un système comptable à l'aide d'une base de données relationnelle. Pour des raisons d'analyse financière, on veut doter le système de plusieurs axes analytiques. Pour garantir le postulat de conservation, toutes les écritures devront être passées sur les comptes de comptabilité générale. En comptabilité, celui-ci se traduit par le fait que la somme des crédits est égale à la somme des débits pour l'ensemble des écritures passées dans le grand livre.

Venons-en à des choses plus concrètes.

La définition des comptes du grand livre
N°  / Désignation                                   / Axe 1               / Axe 2
200 / Fournisseurs                                / enum.nonsens  / enum.nonsens
300 / Clients                                         / enum.nonsens / enum.nonsens
500 / Vente affaires                               / enum.obligatoire / enum.facultatif
600 / Achats fournitures affaires             / enum.obligatoire / enum.facultatif
650 / Achats fournitures garantie affaires / enum.facultatif   / enum.obligatoire

On a défini par ailleurs enum, ce qui permet de piloter le comportement des formulaires de saisie. Cette variable d'énumération offre trois états : nonsens (le champ doit rester vide, et il n'apparaît pas sur le formulaire de saisie) ; obligatoire (le champ est affiché sur le formulaire et doit contenir une valeur saisie valide) ; facultatif (le champ est affiché sur le formulaire et peut contenir une valeur saisie ou rester vide. Dans le cas d'une saisie non-vide, la valeur doit être valide).

La définition des comptes de l'axe 1 : comptabilité des affaires ; les quatre premiers chiffres du compte correspondent au n° d'affaire, les deux derniers sont un compteur pour les avenants à l'affaire initiale.
N°        / Désignation
708000 / Usine xXx à Schmoultrou-sous-Bazoche : installation principale
708001 / Avenant à l'affaire de L'usine xXx à Schmoultrou-sous-Bazoche : ajout d'un élément à l'installation principale
708100 / Usine yYy à Trou-lès-Bleds : installation principale

La définition des comptes de l'axe 2 : comptabilité des frais généraux.
N°   / Désignation
800 / Coûts de garantie sur affaires


Nous voici dotés d'un système qui permet de stocker toutes les écritures dans une seule table, sous la forme suivante :

Id enregistrement : 777 (autovaleur)
Compte Compta générale : 600
référence client/fournisseur :
contrepartie comptable : 775
Axe 1 : 708000
Axe 2 :
Crédit/Débit : enum.Débit
Valeur : 500.00

Les données sont enregistrées dans cette table au moyen d'un formulaire de saisie qui permet de vérifier à l'aide d'une procédure informatique, la validité de l'écriture comptable en comptabilité générale. Le formulaire de saisie ne peut être quitté que par abandon de toute modification, ou enregistrement dans la table du grand livre des écritures. Les écritures sont validées si et seulement si les crédits et les débits présentent des sommes identiques.

Les choses se présentent ainsi :
-------------------------------------------------------------
Compte de comptabilité générale : 200 Fournisseurs
N° Fournisseur : 001  Moteurs & Cie
Montant : 500.00       Crédit/Débit : Crédit
Compte de comptabilité générale : 600 Achats fournitures affaires | Montant : 500.00 | Crédit/Débit : Débit | Axe 1 : 708000 | Axe 2 : 800

Solde écriture comptabilité générale (valeur calculée) = 0.00
-------------------------------------------------------------

Puis on vend l'affaire au client, ce qui se traduit par la saisie de l'écriture suivante :
-------------------------------------------------------------
Compte de comptabilité générale : 300 Clients
N° Client : 649  xXx Schmoultrou-sous-Bazoche
Montant : 1000.00       Crédit/Débit : Débit
Compte de comptabilité générale : 500 Ventes affaires | Montant : 1000.00 | Crédit/Débit : Crédit | Axe 1 : 708000 | Axe 2 :

Solde écriture comptabilité générale (valeur calculée) = 0.00
-------------------------------------------------------------

Voici deux écritures comptables valides, insérées dans la table sous la forme de quatre enregistrements

Id enregistrement : 776 (autovaleur)
Compte Compta générale : 200
référence client/fournisseur : 001
contrepartie comptable : 777
Axe 1 :
Axe 2 :
Crédit/Débit : enum.Crédit
Valeur : 500.00

Id enregistrement : 777 (autovaleur)
Compte Compta générale : 600
référence client/fournisseur :
contrepartie comptable : 776
Axe 1 : 708000
Axe 2 : 800
Crédit/Débit : enum.Débit
Valeur : 500.00

Id enregistrement : 778 (autovaleur)
Compte Compta générale : 300
référence client/fournisseur : 649
contrepartie comptable : 779
Axe 1 :
Axe 2 :
Crédit/Débit : enum.Débit
Valeur : 1000.00

Id enregistrement : 779 (autovaleur)
Compte Compta générale : 500
référence client/fournisseur :
contrepartie comptable : 778
Axe 1 : 708000
Axe 2 :
Crédit/Débit : enum.Crédit
Valeur : 1000.00

Mais bon, en comptabilité, on ne présente pas les choses de cette façon. Mais cette méthode permet de générer des documents comptables avec de simples requêtes sur la même table. Ceci n'est pas de mon invention, il existe des systèmes qui fonctionnent exactement comme ici, j'ai simplement changé les noms.

Ceci permet de produire des tableaux pour chaque élément d'analyse comptable :

Comptabilité Affaires
-------------------------------------------------------------
Affaire : 708000
-------------------------------------------------------------
Dénomination               |   Débit  |   Crédit
Moteurs &Cie               |  500.00 |
Vente affaire                |              | 1000.00

Solde = 500.00 Crédit
-------------------------------------------------------------

Comptabilité de frais généraux
-------------------------------------------------------------
Compte : 800 Achats garanties affaires
-------------------------------------------------------------
Dénomination               |    Débit | Crédit
Moteurs &Cie               |  500.00 |

Solde compte = 500.00 Débit
-------------------------------------------------------------

Ce qui permet au Directeur Administratif et Financier de notre entreprise, de faire le bilan à l'aide de son tableur favori (que l'on prendra soin de documenter avec les extraits précédents, et qui serviront aussi à valider auprès de l'administration fiscale la vérité irréfutable du document suivant) :

Ventes brutes           | 1000.00 |
Coûts de production  |  -500.00 |
-------------------------------------------------------------
Marge brute              |   500.00 |
-------------------------------------------------------------
Frais généraux
Achats garanties       |  -500.00 |
-------------------------------------------------------------
Bénéfice avant impôt |      0.00 |
-------------------------------------------------------------

Et voilà comment on peut faire surgir des choses très concrètes avec rien. Il suffit de faire le bon bilan énergétique.

Pour revenir au problème des particules subatomiques, on remplace moteur par kilogramme, et euro par Joule.

Pour ceux que l'exercice intéresse, passez une écriture de correction afin de rétablir la vérité de la situation. Demandez à de vrais comptables où se trouve la faille, vous serez surpris de leur réponse... Probablement celle que j'ai obtenue devant une situation comparable à celle-ci, pour un système réel fonctionnant avec l'ERP Baan IVc3.

Et surtout, ne vous avisez pas de venir me dire que je suis le seul à avoir vu qu'on pouvait faire ça !
Archibald Birseaufoys
Archibald Birseaufoys
Membre
Membre

Masculin Nombre de messages : 27
Age : 51
Localisation : France
Profession / Etudes : Ingénieur ENSAM
Points : 2728
Date d'inscription : 07/05/2012

http://www.archibald-birseaufoys.dtdns.net

Revenir en haut Aller en bas

Question sur l'échelle subatomique. Empty Re: Question sur l'échelle subatomique.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum