Forum d'entraide en sciences
Bienvenue sur le forum d'entraide en sciences ! Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à l'intégralité du forum ou connectez-vous si c'est déjà fait !

Bonne visite !

Formation de l'image en IRM et espace des K

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Formation de l'image en IRM et espace des K

Message par Boyzou93 le Jeu 24 Jan 2013 - 0:06

Bonjour à tous,

Je viens vers vous dans l'espoir de trouver un adepte de la RMN et de l'acquisition en IRM pour m'aider à comprendre le remplissage de l'espace des K.

Je crois avoir saisi la notion de fréquence spatiale, à savoir que plus un contraste varie rapidement suivant une direction, plus sa fréquence dite spatiale sera élevée suivant cette direction. J'ai pas trop de problèmes dans l'organisation des données dans le plan de Fourier et de leur interprétation sommaire ainsi que la transformée de Fourier 2D inverse.

Je pense que mon souci se situe au niveau du codage spatial en IRM. Pour moi, celui-ci code l'acquisition du signal dans l'espace géométrique et non dans l'espace vectoriel. Si j'ai bien compris, selon la fréquence choisie, on se situe sur une ligne et sur une colonne dans le plan de coupe de l'image et l'on récupère à un TE donné les aimantations longitudinale et/ou transversale qui donnent l'enveloppe du signal T1 ou T2 codée en niveaux de gris. Mais je ne comprends pas le passage de l'acquisition de ce signal à celui du remplissage de l'espace des K. Y a-t-il deux codages spatiaux ? L'un pour l'acquisition et l'autre pour le remplissage de l'espace des K ?

Car selon moi chaque pixel du plan de Fourier contient de l'information sur toute l'image et chaque pixel de l'image contient de l'information de tout le plan de Fourier... Ma question est la suivante : lors de l'acquisition, récupère-t-on du signal provenant de tout le plan de coupe ou seulement d'un voxel déterminé par le codage spatial ? Dans ce deuxième cas, pourquoi utiliser un codage spatial pour le remplissage de l'espace des K ? J'ai l'impression que l'on change la nature des coordonnées entre les deux. Souvent on parle de Gx et Gy pour les gradients de phase de de fréquence mais je ne comprends pas comment on les retrouve sur les axes de l'espace des K puisqu'il ne s'agit pas d'une représentation géométrique...

Peut-être ai-je mal compris la nature du signal récupéré, car effectivement on considère bien une fréquence de précession des spins, mais selon moi elle ne sert que pour le codage spatial, fonction des différents déphasages, et c'est plus les valeurs de T1 ou de T2 ainsi que leur densité qui contiennent l'information.

J'espère être compréhensible dans ma demande. Car c'est une zone d'ombre qui m'empêche de progresser comme je le voudrais dans mes recherches et j'ai du mal à trouver l'explication :/

J'espère que vous prêterez attention à mon post. En vous remerciant d'avance.

Boyzou93
Membre
Membre

Masculin Nombre de messages : 1
Age : 30
Localisation : Créteil
Profession / Etudes : Doctorant en sciences
Points : 1623
Date d'inscription : 23/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum